Mary Robinson

Le XXIème siècle c’est le siècle de l’Afrique.- Mary Robinson

Membre du Comité consultatif Eminent de l'AWEPA

Parlement du Burundi

De gauche à droite : M. Mfuranzima, représentant de l’AWEPA au Burundi, M. Ndayiziga, directeur du CENAP, Lydia Maximus, coordinatrice politique du programme de l’AWEPA au Burundi, M. Ntisezerana, président du Sénat burundais et M. Ntavyohanyuma, président de l’Assemblée nationale burundaise.

De gauche à droite : M. Mfuranzima, représentant de l’AWEPA au Burundi, M. Ndayiziga, directeur du CENAP, Lydia Maximus, coordinatrice politique du programme de l’AWEPA au Burundi, M. Ntisezerana, président du Sénat burundais et M. Ntavyohanyuma, président de l’Assemblée nationale burundaise.

Historique

Il est largement admis que, depuis le milieu des années 90, l’AWEPA joue un rôle à chaque événement politique important au Burundi. De 1996 à 1998, elle a soutenu l’effort entrepris par l’Assemblée nationale pour s’associer au gouvernement burundais, lequel s’est avéré fructueux. Ce partenariat a permis la tenue de pourparlers avec les principaux acteurs politiques, ponctués par l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation conclu en 2000 et par les accords de cessez-le-feu ultérieurs signés avec des mouvements politiques armés. L’AWEPA a également appuyé le processus électoral au Burundi en 2005 et 2010. Durant les 18 dernières années, elle a accompagné les mécanismes de justice transnationale du pays. En particulier, depuis 2009, l’Association soutient le cadre de dialogue permanent entre les sénateurs et les conseillers locaux.

Objectifs

En 2012, l’objectif premier de l’AWEPA au Burundi et dans les alentours était d’aider à prévenir les conflits en instance et à gérer les conflits passés. Afin d’y parvenir, l’Association a tenté de renforcer les capacités parlementaires aux niveaux local et national, et de mettre au point des mécanismes de diplomatie parlementaire. En organisant un plus grand nombre de journées parlementaires sur des questions majeures d’intérêt national, l’AWEPA a permis des échanges entre parlementaires, membres de tous les partis politiques et dirigeants d’organisations de la société civile, tant des groupes de femmes que de la population en général.

Résultats

Les résultats suivants peuvent être attribués aux actions réalisées en 2012 dans le cadre du programme de soutien au Parlement burundais :

  • Le Parlement a adopté une loi reconnaissant le statut de l’opposition politique au Burundi, comme l’a annoncé le président de la République le 14 novembre 2012 ;
  • Une conférence nationale, co-organisée par l’AWEPA en juin 2012 à Bujumbura, a rassemblé les diasporas burundaises du monde entier, qui se sont désormais officiellement engagées à accompagner le développement local. Cette conférence a accueilli 140 Burundais venus de plus de 20 pays ;
  • Tous les sénateurs du Burundi ont noué un contact direct avec chacun des bureaux communaux du pays afin d’instaurer une bonne gouvernance, la démocratie et le développement durable au Burundi ;
  • Les prises de contact avec les parlements voisins se sont multipliées, renforçant ainsi la cohésion régionale ;
  • Les connaissances en matière de décentralisation ont été améliorées, et des compétences ont été transférées de l’État vers les municipalités, suite à la visite de parlementaires burundais au Rwanda en septembre 2012.

Related News and Media

No more related posts found